La face cachée du lait et du bio en France

ddgffgbEn parallèle à mon défi 30 jours sans produits laitiers dont je parle sur mon autre blogue Extra… tes restes, voici un reportage sur l’industrie du lait en France. Vous y apprendrez sûrement des choses… La deuxième moitié du reportage parle des produits bios en grandes surfaces. D’où viennent-ils?

 

Toutarmonie


Du nucléaire dans votre assiette, hey oui!

logo ionisation

Mangez-vous des aliments ionisés? Vous ne savez pas ce que c’est? Ne vous en faites pas, vous n’êtes pas les seuls. Pourtant, cela fait plus de 50 ans que cela existe et vous en mangez… à votre insu.

L’irradiation est utilisée pour tuer toutes les bactéries dans les aliments, que ce soit des oignons, des mangues, des épices, des farines, du poulet, des huîtres, des cuisses de grenouilles, du steak… etc… En tuant toutes les bactéries, cela prolonge la durée de vie des aliments. Quand on connait la distance parcourue par ceux-ci, on comprend l’intérêt économique des entreprises pour ce procédé. Quand on connait aussi l’insalubrité dans les abattoirs (voir article précédant) et des cas de E coli qui se multiplient, on comprend aussi pourquoi la viande est également irradiée.

La question que l’on se pose une fois qu’on apprend ceci est « Est-ce que cela est dangereux? »

Vous ne serez sûrement pas surpris d’apprendre que ceci est un sujet tabou dont personne ne veut parler. Cette enquête réalisée par Aude Ruaux intitulée « Aliments irradiés mauvaises ondes » fait la lumière sur le sujet. Un reportage très intéressant, mais pas très rassurant. Vous comprendrez pourquoi les frites des chaînes de restauration rapide ne changent pas d’aspect même après 6 mois…

Toutarmonie


Vous hésitez encore?

engraissement poulet

Vous comprenez l’importance de respecter les animaux. Vous être contre la manière dont sont traités ceux-ci dans les élevages intensifs. Vous comprenez les végétariens.

MAIS… vous ne voulez pas vous vraiment changer vos habitudes alimentaires. De plus, vous aimez le goût de la viande. Donc vous réduisez votre consommation pour vous donner bonne conscience, mais savez-vous vraiment ce que vous mangez? Est-ce que votre poulet est vraiment du poulet?

Je vous propose ce documentaire « De la merde dans nos assiettes » qui vous éclairera un peu. Vous pouvez ne pas le regarder évidemment, mais vous devriez, car si c’est ce que vous mangez, vous seriez mieux d’être informés.😉

Toutarmonie


Et si…?

reve

Toutarmonie


Amnistie dénonce l’exploitation des enfants dans les mines de cobalt

Article de Radio-Canada du 19 janvier 2016

L’industrie des produits électroniques et automobiles est appelée à mieux vérifier d’où vient le cobalt utilisé pour la fabrication de piles et de batteries, un minerai trop souvent extrait dans des conditions dangereuses et parfois par des enfants, dénoncent Amnistie internationale et l’Observatoire africain des ressources naturelles, Afrewatch.

La République démocratique du Congo (RDC) assure à elle seule plus de la moitié de la production mondiale de cobalt, rappellent-ils dans un rapport rendu public mardi, et intitulé Voilà pourquoi on meurt : les atteintes aux droits humains en République démocratique du Congo alimentent le commerce mondial du cobalt.

Selon une étude du gouvernement, 110 000 mineurs artisanaux travaillent dans les mines du Katanga, là où se concentre la production de cobalt en RDC. En pleine saison, leur nombre s’élève à 150 000. Parmi ces mineurs se trouvent des enfants parfois âgés d’à peine 7 ans, rappelle Amnistie.

Et peu importe leur âge, tous travaillent pour un salaire jugé dérisoire dans des galeries souterraines creusées avec des outils rudimentaires. Ils sont en plus exposés au risque de contracter des affections pulmonaires permanentes, ou pire, de mourir, poursuit le rapport.

Le paradoxe des multinationales

Lors de son enquête, Amnistie a demandé à 16 multinationales de révéler d’où provient le cobalt utilisé dans leurs batteries au lithium-ion, qu’elles achètent de fournisseurs chinois.

Toutes, sauf une, ont été incapables de nommer l’origine du controversé minerai qu’elles utilisent, y compris des entreprises comme Apple, Microsoft, Samsung et Mercedes.

« C’est le grand paradoxe de l’ère numérique : des entreprises parmi les plus florissantes et innovantes du monde sont capables de commercialiser des produits incroyablement sophistiqués sans être tenues de révéler où elles se procurent les matières premières incluses dans leurs composants. » — Emmanuel Umpula, directeur général d’Afrewatch

Il n’y a pas qu’aux multinationales qu’Amnistie et Afrewatch demandent de revoir leur chaîne d’approvisionnement. Ils intiment aussi Pékin d’enquêter sur les compagnies minières chinoises qui font affaire à l’étranger, ainsi qu’à Huayou Cobalt, le principal fournisseur chinois de cobalt, de « révéler qui participe à l’extraction et au commerce de son minerai, et quels sont les sites d’extraction ».

La RDC regorge de ressources minières, mais reste l’un des États les moins développés au monde. La richesse du sous-sol contribue à alimenter les conflits armés qui déchirent depuis plus de 20 ans l’est du pays, en particulier les provinces du Nord et du Sud-Kivu, grosses productrices d’or, d’étain et de tungstène.

Lien vers le reportage vidéo

Source: Radio-Canada

Toutarmonie


Amateur de pizzas surgelées?

Je vous propose ici un documentaire sur les pizzas. Un chef montre à des ados à fabriquer leur propre pizza pour moins cher et fait un test de goût avec eux. Intéressant.

Toutarmonie


Chips en boîte et autres fritures

Je reblogue ici un article du site Le Nouveau Paradigme.

L’horrible histoire sur la fabrication des pringles!

11 Janvier 2016, 14:56pm

|Publié par Le Nouveau Paradigme

pringles

Pour comprendre la nature des Pringles et des autres chips empilables, il faut noter que les chips ne proviennent pas de pommes de terre naturelles, dans n’importe quelles circonstances.Afin d’éviter les impôts prélevés sur les «aliments de luxe» comme les chips au Royaume-Uni, la Société Pringles a réussi à démontrer que la présence de pommes de terre dans leurs chips était si faible que techniquement, ce ne sont pas des chips de pomme de terre.

Donc si ce n’est pas de la pomme de terre, qu’est-ce que c’est exactement?

Le processus commence avec une bouillie de riz, de blé, de maïs et de flocons de pommes de terre pressées sous une forme.

Cette substance pâteuse est ensuite roulée dans une feuille ultra-fine qui est coupée en morceaux de chips par une machine.

« Les chips roulent sur une bande transporteuse jusqu’à ce qu’elles soient pressées dans des moules qui leur donnent la courbe qui leur permettent de s’empiler les unes sur les autres.

Ces moules passent à travers de l’huile bouillante… puis se font sécher et pulvériser avec des arômes en poudre, et se font enfin renverser sur une bande transporteuse se déplaçant plus lentement de manière à leur permettre de s’empiler ensuite.

De là, elles sont mis en boîtes… et prennent la direction des bouches de consommateurs innocents. »

Je soupçonne que presque tous les gens qui lisent cet article apprécient le goût des chips.
Cependant, c’est clairement l’un des aliments transformés les plus toxique que vous pouvez manger, qu’elles soient ou non fabriquées à partir de copeaux de pommes de terre.

Les chips de ‘pommes de terre’ sont remplies de produits chimiques entraînant le cancer

L’un des ingrédients les plus dangereux dans les chips n’est pas ajouté intentionnellement, mais est plutôt un produit dérivé de transformation.

L’Acrylamide est une substance chimique neurotoxique potentiellement cancérigène, créée lorsque les aliments riches en glucides sont cuits, frits, rôtis où grillés à des températures élevées contrairement à la cuisson au four. Les chips et les frites sont des aliments à risque,
De nombreux aliments cuits ou transformés à des températures supérieures à 100 °C( 212 ° F) peuvent contenir de l’acrylamide.
En général, les propriétés chimiques sont formées quand la nourriture est chauffée, suffisamment pour produire une surface sèche et brune/jaune.
Par conséquent, on peut la retrouver dans ::

  • Les pommes de terre: chips, frites et d’autres aliments de pommes de terre rôties ou frites
  • Les céréales: croûte du pain, pain grillé, pain croustillant, céréales grillées et diverses collations transformées
  • Le café: graines de café torréfiées et poudre de café moulue. Étonnamment, les substituts de café à base de chicorée contiennent 2 à 3 fois PLUS d’acrylamide que le vrai café.

Quelle quantité d’acrylamide consommez-vous?

La limite fédérale de l’acrylamide dans l’eau potable est d’environ 0,12 microgrammes dans un verre de 240 ml d’eau. Toutefois, une portion de 170 g de frites peut contenir 60 microgrammes d’acrylamide qui est environ CINQ CENTS FOIS supérieur à la limite conseillée.

De même pour les chips qui sont connues pour avoir un taux élevé en produits chimiques dangereux. Le taux est tellement élevé qu’en 2005 l’état de Californie a poursuivi en justice les fabricants de chips pour avoir omis d’avertir les consommateurs de la Californie sur les risques pour la santé de l’acrylamide de leurs produits . Un règlement a été conclu en 2008 lorsque Frito-Lay et plusieurs autres fabricants de chips se sont mis d’accord pour réduire les niveaux d’acrylamide dans leurs chips à 275 parties par milliard (ppb) dès 2011, un taux assez faible pour éviter l’étiquetage d’avertissement sur le cancer.

Le rapport de 2005 « Comment Les Chips S’empilent : Les Niveaux d’Acrylamide Cancérigènes dans Les Marques Populaires de Chips », publié par la Fondation du Droit à l’Environnement basée en Californie (ELF), dénonce les dangers des chips populaires. Leur analyse avait révélé que tous les produits de chips testés dépassaient à un minimum de 39 fois jusqu’à 910 fois la limite légale d’acrylamide! Certains des pires contrevenants à cette époque incluent :

  • Cape Cod Robust Russet: 910 fois la limite légale d’acrylamide
  • Kettle Chips (légèrement salée) : 505 fois
  • Kettle Chips (moutarde de Dijon) : 495 fois

Attention: Les chips cuites au four peuvent être PIRES que celles qui sont frites

Si vous pensez éviter les risques pour la santé en choisissant les variétés de chips cuites au four au lieu de celles qui sont frites, généralement annoncées comme étant « saines », détrompez-vous. Rappelez-vous que l’acrylamide se forme non seulement lorsque les aliments sont frits où bouillis mais aussi quand ils sont cuits au four. Et selon la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis, des données sur les niveaux d’acrylamide dans les aliments de chips cuites au four peuvent contenir un niveau trois fois plus élevé d’acrylamide que les chips normales!

Ce qui est intéressant c’est que la même tendance est également observée dans les autres aliments, ce qui suggère que la cuisson des pommes de terre traitées à haute température peut être l’une des pires façons de les cuisiner. Par exemple selon les données de la FDA, les frites de la Ore Ida contenaient 107 ppb d’acrylamide de friture dans la version régulière et 1098 pour les cuissons au four. Donc rappelez-vous que TOUS les chips contiennent de l’acrylamide, qu’elles soient naturelles ou non, cuites où frites et elles influenceront TOUT votre taux d’insuline de façon très négative.

L’acrylamide n’est pas le seul danger

L’acrylamide n’est pas le seul composé génotoxique dangereux formé lorsque la nourriture est chauffée à des températures élevées.

Un projet Européen qui a duré trois ans connu sous le nom de « Les Substances Toxiques Des Aliments Générés Par La Chaleur » (HEATOX) a conclu et publié fin 2007 la révélation des 800 composés induits par la chaleur, dont 52 étaient potentiellement cancérogènes. Non seulement ils ont trouvé que l’acrylamide était une menace pour la santé publique mais les scientifiques de HEATOX ont également découvert que vous êtes beaucoup moins susceptible d’ingérer des niveaux dangereux de toxines lorsque vous mangez des aliments préparés à la maison par rapport aux aliments préparés industriellement ou préparés dans les restaurants.

En outre, les résultats de HEATOX suggèrent également que bien qu’il existe des moyens de réduire l’exposition à l’acrylamide, on ne peut pas complètement l’éliminer.

Selon leurs calculs, l’application bénéfique de toutes les méthodes actuellement connues permettrait de réduire la consommation d’acrylamide à 40 pour cent au plus.
Ce qui me laisse me demander à savoir si les fabricants de chips ont vraiment réussi à réduire les niveaux d’acrylamide selon les limites juridiques … Il n’y a pas de données actualisées pour l’instant donc on ne sait pas dire si elles ont été en mesure de se conformer au règlement de 2005.

Pour plus d’informations détaillées sur l’acrylamide, je recommande la lecture du rapport sur Les Toxines Induites par La Chaleur Dans Votre Alimentation.

En règle générale, n’oubliez pas que la cuisson des aliments à températures élevées n’est pas recommandée.

Voici les toxines les plus connues créées lorsque les aliments sont préparés à haute température:

  • Les Amines Hétérocycliques (AHC): Ces substances se forment lorsque la viande est cuite à haute température, et elles sont liées au cancer. En termes de AHC, la pire partie de la viande est la partie noircie. C’est pourquoi vous devriez toujours éviter la carbonisation de votre viande et ne jamais manger les parties noircies.
  • Les Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP): Quand les graisses coulent sur la source de chaleur provoquant un excès de fumée, cette fumée enrobe votre nourriture et peut transférer des HAP cancérigènes dans la viande.
  • Les Produits finis de Glycation Avancée (AGEs): Lorsque les aliments sont cuits à des températures élevées (y compris quand ils sont pasteurisés ou stérilisés) cela augmente la formation des AGE dans votre alimentation. Les AGE sont ensuite transférés dans votre corps lors de la consommation. Les AGE s’accumulent dans votre corps au fil du temps entraînant un stress oxydatif, une inflammation, un risque accru de maladies cardiaques, de diabète et des maladies rénales.

Les recherches pour des chips “bonnes pour la santé” sont toujours en cours…

Comme une recherché moderne pour le Saint Graal, les fabricants de chips continuent de chercher des méthodes pour améliorer l’image de leurs collations qui présentent des dangers pour la santé mais qui sont très rentables. Par exemple, fin 2011, environ la moitié des collations Frito-Lay de la marque Pepsi ont été remplacées par des ingrédients naturels. Le changement fait partie du plan directeur de Pepsico pour exploiter la part de marché des aliments pour la santé. Le Wall Street Journal a récemment indiqué que l’entreprise espérait développer son activité dans l’alimentation entre 7 et 22 milliards d’euros d’ici 2010.

L’entreprise éliminera des aliments qui comportent des risques comme le glutamate monosodique en les remplaçant par des assaisonnements naturels tels que la mélasse et le paprika. Des colorants artificiels seront remplacés par du jus de betterave, de chou rouge et de carotte. En tout, on prévoit de transformer environ 60 collations avec des aliments entièrement naturels.
C’est certainement un très bon exemple de la manière dont la demande du consommateur peut modifier la direction des fabricants de nourriture de façon positive.

Les chips reformulées pourraient finir par être moins mauvaises pour vous que les formulations d’origine. Cependant, les chips ne seront jamais vraiment bonnes pour la santé. Toutes les chips naturelles pourraient être les moins mauvaises, mais si elles sont consommées régulièrement, elles orienteront votre santé vers la mauvaise direction… On ne peut pas nier que les plaies modernes comme le cancer, les maladies du cœur, l’obésité et le diabète ont un composant alimentaire et que les chips et les frites seront toujours un pari perdant si vous voulez éviter de faire partie des statistiques de malades.

Comment éviter les toxines induites par la chaleur dans votre alimentation

Idéalement vous devriez consommer des aliments crus ou peu transformés pour éviter de consommer ce genre de produits dérivés toxiques, plus il y a d’aliments crus, meilleur c’est. Mon plan de nutrition met l’accent sur la nécessité d’inclure au moins un tiers d’aliments crus. Personnellement, je consomme environ 80 pour cent d’aliments crus, et je trouve qu’il est l’un des facteurs les plus importants qui aident à me garder en bonne santé.
Vous pourrez mettre un certain temps pour avoir une alimentation moins transformée, mais ce serait un bon début si vous commenciez par vous débarrasser des aliments responsables les plus évidents.

Cela inclue:

  • Les frites et les chips
  • Tous les sodas (les sodas light peuvent être les pires à cause des édulcorants)
  • Les beignets

Manger sainement en toute simplicité

En plus de créer des produits dérivés toxiques, la cuisson et la transformation épuisent la nourriture de micronutriments précieux, ce qui est une autre raison pour manger autant d’aliments crus que possible. Cela inclut des sources de protéines comme les œufs. Les œufs entiers crus des poules élevées en plein air sont une source incroyable de nutriments de haute qualité dont beaucoup de personnes sont déficientes. Le lait cru est un autre bon exemple d’un aliment qui est bénéfique à l’état brut, mais qui devient nuisible après avoir été pasteurisé.

En optant pour des aliments qui seront bénéfiques pour votre santé tels que les aliments crus, de préférence organiques et / ou des légumes cultivés localement, des viandes nourries à l’herbe organique, des huiles saines, des produits laitiers crus, des noix et des graines, vous pouvez modifier votre état de santé pour le meilleur. Ce sont des aliments qui sont vraiment naturels, et très faciles à préparer, une fois que vous avez pris le coup de main.

AVERTISSEMENT

Pour un guide étape par étape pour faire la transition vers un régime plus sain aussi simple et harmonieux que possible, il suffit de suivre les conseils de mon plan de nutrition optimisé.

Rappelez-vous, la consommation d’aliments frais et entiers est le « secret » ‘une meilleure santé, pour perdre du poids et vraiment profiter de votre nourriture. Il est regrettable que tant de gens pensent qu’il est « presque impossible » de créer un repas sans aliments transformés. Bruce Weinstein et Mark Scarbrough s’attaquent à ce problème de front dans leur livre Real Food Has Curves, qui est un excellent point de départ pour « réapprendre » les bases pour apprécier et préparer de la vraie nourriture.

Une fois que vous vous y serez habitué, vous vous apercevrez que vous pouvez concocter un repas sainpartir de rien dans le même laps de temps que s’il avait fallu que vous descendiez dans la rue pour aller chercher à manger dans une boutique de restauration rapide. La principale différence sera une plus grande satisfaction, à la fois physiquement et mentalement, et peut-être même financièrement, comme les aliments transformés finissent généralement par être plus coûteux que de cuisiner partir de rien.

Sources :
Mercola.com
Undergroudhealth.com
Swagactu.com

IO9